Qu’est ce que STAPS kiné ?

 

La passerelle STAPS-Kiné représente la possibilité de pouvoir accéder aux études de kiné sans passer par le concours PACES. Elle répond donc à la volonté d’ouverture du recrutement en écoles de kiné. Elle permet de donner une nouvelle voie de formation à des étudiants intégrés dans un cursus multidisciplinaire, qui se concentre sur le corps, en rapport avec les études de kinésithérapie.

Comment accéder à la passerelle STAPS kiné ?

L’accès à la passerelle STAPS kiné est sélectif. Il faut avant tout que l’étudiant souhaite faire STAPS autant que kiné. En effet, en cas d’échec à l’entrée à l’IFMK, le but est de valider la L1 et de poursuivre en STAPS. Les étudiants doivent donc être motivés autant pour les disciplines scientifiques que sportives. Les conditions d’accès exigent que l’intéressé ait obtenu le baccalauréat l’année de l’entrée en L1 STAPS (priorité donné au baccalauréat général, toutes séries). L’étudiant doit choisir L1 STAPS sur APB. Après les résultats du baccalauréat, il devra s’inscrire en L1 STAPS et en passerelle « STAPS-Kiné » (dossier de la passerelle téléchargeable sur le site de l’UFR STAPS). Parmi les documents nécessaires à l’inscription, il faut noter une lettre de motivation détaillant pourquoi STAPS, plutôt que PACES, pour suivre la formation de masseur-kinésithérapeute. Il faut aussi des bulletins de notes de terminal et des justificatifs de pratiques sportives (licence sportive, niveau sportif, expériences d’encadrement, diplômes sportifs d’encadrement, de juge, d’arbitre…). L’étudiant doit aussi être retenu par la commission pédagogique qui arrête la liste des candidats admis à suivre la formation. Le nombre de places maximum pour la passerelle STAPS-Kiné est de 45. Dans l’hypothèse où il n’est pas retenu dans la passerelle, il reste inscrit en L1 STAPS.

Déroulement du cursus STAPS kiné

Les étudiants suivent le cursus classique de L1 STAPS avec engagement de prendre en choix d’enseignement professionnel APA santé. La formation est parachevée par trois enseignements d’anatomie : deux proposés normalement en L2 et un nommé « anatomie spécifique kiné » pour être au même niveau que le programme de PACES. Cela représente environ 3h de cours en plus par semaine.